Les parfums masculins s’intensifient / Men’s fragrances are getting more intense

gentlemen only intense_pub_givenchy

(Read the English version below)

Comme pour les femmes, le nombre de parfums masculins “intenses” subit une croissance exponentielle ces dernières années. Focus sur cette tendance qui s’étend bien au-delà de la seule concentration des jus.

Eau de toilette intense, parfum, eau extrême… les dénominations sont nombreuses ! Et pourtant, elles expriment toutes la même notion d’intensité, de plus en plus revendiquée par les marques aujourd’hui. Mais pourquoi la parfumerie masculine voit-elle fleurir pléthore de versions intenses ?

Cela s’explique tout d’abord par une demande croissante en parfums puissants de la part des hommes. L’intensité, mais aussi la tenue, font partie intégrante des critères de satisfaction.

Il apparaît aujourd’hui de plus en plus que le rachat d’un produit est conditionné par la performance olfactive perçue par le consommateur. Si “le parfum sent bon mais qu’il ne tient pas”, il obère ses chances de succès. D’après nos recherches pour une étude, 25 % des hommes regrettent que les marques de parfums ne proposent pas plus de versions intenses.

Par ailleurs, les versions plus concentrées permettent aux marques de rattraper la différence de prix entre les parfums féminins et les parfums masculins (les féminins étant plus chers). Les hommes sont prêts à payer plus pour des produits qu’ils perçoivent comme plus intenses, et donc, plus haut de gamme.

La tendance ne se cantonne pas aux parfums enveloppants ou capiteux. La fraîcheur se prête très bien à l’intensité elle aussi. Les versions Sport traitent notamment la fraîcheur sous l’angle “Extrême”, en s’appuyant sur des notes de mousse ou de bois ambrés.

De même, l’intensité n’est pas une simple affaire de concentration ou de tenue. Elle s’exprime aussi au travers de couleurs, d’ingrédients, d’un vocabulaire adapté, de méthodes de vente particulières…

> Pour en savoir plus, contactez-nous. Nous vous présenterons une analyse des prix, de l’évolution du nombre de produits intenses… Et les différences avec le marché féminin et la parfumerie de niche.

intense-masculine-fragrances

Spicebomb Extreme (Viktor & Rolf), Joop! Homme Extreme, Boss Bottled Intense, Acqua di Giò Profumo (Armani), Eau Sauvage Parfum (Dior) ; entête / header photo: Gentlemen Only Intense (Givenchy)

 

Like for women, the number of “intense” fragrances for men experienced an exponential growth over the last few years. Focus on this trend that goes far beyond the juice concentration.

Eau de toilette intense, parfum, eau extrême… the denominations are numerous! However, they all express the same notion of intensity, which is more and more claimed by brands today. But why are there so many intense launches for men’s fragrances?

This is first due to an increasing demand from men for strong fragrances. Intensity but also longevity are an integral part of satisfaction criteria.

It now appears that the purchase of a product is more and more conditioned by the olfactory performance perceived by the consumer. If “the fragrance smells good but does not last”, it hampers its chance of success.  According to our research for a survey, 25% of men deplore the fact that perfume brands do not offer more intense versions.

Furthermore, the more concentrated versions allow brands to rectify the price difference between men and women (women’s perfumes being more expensive). Men are ready to pay more for products that they perceive as more intense, and thus more upscale.

The trend is not restricted to enveloping and heady fragrances. Freshness also lends itself to intensity. Sport versions especially deal with freshness from an “Extreme” angle, relying on mossy notes or ambery woods.

Similarly, intensity is not just a matter of concentration or lasting properties. It is also expressed through colours, ingredients, appropriate vocabulary, specific selling techniques…

> For more information, please contact us. We will present you an analysis of the prices, of the evolution of the number of intense products… And the differences with the feminine and niche markets.