Amazon séduit les marques de niche

parfums de niche sur amazon

Acheter un parfum rare sur Internet ? C’est le pari d’Amazon, qui a réussi à convaincre plusieurs marques alternatives. Une petite révolution qui augure une offre parfumée beaucoup plus large. Décryptage.

Depuis fin août 2014, Amazon propose un espace baptisé Beauté Prestige. On y trouve des marques comme Histoires de Parfums, L’Artisan Parfumeur, Miller, Harris…

Si la nouvelle peut plaire à des consommateurs qui avaient du mal à les trouver, elle ne ravit en revanche pas du tout les points de vente. Sur Internet et notamment sur Facebook, plusieurs acteurs de la niche ont montré leur forte désapprobation. Les parfumeries de province avec une offre alternative se sentent trahies par certaines marques. Elles envisagent d’affiner leur gamme avec davantage de ‘vraies’ marques de niche.

Les marques elles-mêmes sont partagées, comme celle-ci, qui écrit « Il existe encore fort heureusement de très jolies marques qui ne sont pas sur Amazon… et qui n’y seront jamais ». D’autres, à l’inverse, sont enthousiastes. Pour Marie Huet, directrice générale des Parfums d’Orsay et présidente du Comité Joséphine (nouveau ‘cercle’ qui défend la belle parfumerie), Amazon est une belle opportunité. « C’est très motivant de voir un acteur comme Amazon s’intéresser à nous » répond-elle à Premium Beauty News.

Mais les parfumeries indépendantes, elles, craignent pour leur survie. Notamment celles qui vendent des créateurs également distribués en réseau sélectif, comme Serge Lutens. Ou L’Artisan Parfumeur, désormais également disponible chez Sephora. « Ça m’embête de travailler à donner des conseils pour qu’ensuite les gens aillent les acheter moins cher ailleurs » écrit Anne Péricard sur la page Facebook de Qu’importe le flacon, la parfumerie qu’elle tient à Montpellier.

qu importe le flacon_montpellier

parfumerie Qu’importe le flacon, à Montpellier

Pour l’instant, Amazon ne propose pas de promotions. Mais le géant de la distribution en ligne (14,4 millions de visiteurs uniques par mois en France en 2013) a la possibilité de proposer d’autres services. Selon Les Echos qui a interrogé UPS, partenaire d’Amazon pour la livraison aux USA : « Les livraisons gratuites sont devenues le facteur le plus prisé des internautes ».

En réalité, au-delà de quelques marques de niche, l’enjeu est plus large pour Amazon : pouvoir distribuer la plupart des marques du circuit sélectif, comme le font sephora.fr ou marionnaud.fr

Amazon propose déjà plusieurs marques du circuit sélectif, parmi lesquelles Lolita Lempicka, Cartier, Dolce & Gabbana, Nina Ricci ou Van Cleef & Arpels. Mais ces marques sont quelquefois vendues par des sites partenaires. Amazon propose aussi de nombreux produits de beauté de grande consommation de grands groupes, de Dop (L’Oréal) à Dove (Unilever) en passant par Nivea ou Scorpio (Henkel).

Que pense la Fédération Française de la Parfumerie Sélective de la vente de parfums sur Amazon et sur Internet en général ? Sur son site, elle ne fait plus mention de l’obligation des distributeurs d’avoir un point de vente physique pour pouvoir vendre en ligne. Interrogée au téléphone, elle est plus ferme cependant : « Amazon est hors la loi… En tout cas, elle ne respecte pas les règles du contrat sélectif ».

Pas sûr que cela arrête Amazon. « Nous avons l’ambition de devenir la première destination en France dans les prochaines années » confie le directeur des produits de grande consommation de l’enseigne à CosmétiqueMag.

Vu son succès dans de nombreux autres secteurs (livres, liseuses…), il est tout à fait possible qu’elle y parvienne.