Jeux de peau de Serge Lutens : un parfum qui sent le pain grillé, qu’en pensent les consommateurs ?

Notes grillées, odeurs de céréales, tonalités briochées : le parfum Jeux de peau de Serge Lutens est une création gourmande d’un genre inédit.  Nous avons testé ce parfum en blind test auprès de consommateurs. Et les résultats sont plutôt étonnants.

Fidèles à l’esprit avant-gardiste de leur créateur, les  parfums de la marque Serge Lutens innovent. Lancé en 2011, Jeux de peau ne déroge pas à la règle. Orientale, boisée, solaire, légèrement fruitée et très facettée, la fragrance évoque les tartines de pain grillé. Une idée un peu farfelue qui cache en réalité un souvenir tout droit sorti de l’enfance du créateur : l’odeur du pain chaud que le jeune Serge devait acheter à la sortie de l’école. Une senteur gourmande et intrigante donc, mais de là à se tartiner de ce petit déjeuner olfactif… Ce qui nous amène par conséquent à nous demander si cette eau de boulangerie recevrait un bon accueil de la part des consommateurs.

Nous avons donc réalisé un test pour connaître leur réaction face à cette senteur atypique.

Protocole :

Le parfum a été testé sur un échantillon de 56 personnes (45 % d’hommes, 55 % de femmes). Le nombre, relativement modeste, ne permet pas une étude quantitative à grande échelle, mais certaines marques de cosmétiques testent leurs produits miracle sur un nombre parfois moindre.

Aucune de ces personnes ne travaille dans l’univers du parfum et des cosmétiques : c’est une condition indispensable à la valeur du test effectué ici. Les tests du parfum Jeux de peau ont été effectués à Paris, lors de plusieurs sessions. Les tests se sont faits en intérieur, dans un lieu ouvert et ventilé. D’autres parfums ont été testés, vous pouvez d’ores et déjà consulter sur Parfums, Tendances & Inspirations les résultats de la fragrance M / Mink de Byredo.

Le parfum a été présenté en blind test, dans une fiole différente du flacon de la marque, et ce, sans nom. Pour ne pas orienter les testeurs, le parfum a par ailleurs été décrit comme un projet et non comme un produit fini déjà disponible dans le commerce.

Analyse qualitative :

Les consommateurs se sont vus poser plusieurs questions afin de leur donner la possibilité de s’exprimer librement sur ce qu’ils pensaient du parfum. Place aux résultats.

Les avis concernant Jeux de peau sont assez tranchés. Certains consommateurs trouvent que ce parfum a une ‘bonne odeur’, ‘enveloppante et douillette’, qu’il n’est ‘pas fort’ et ‘reste frais’ et ‘discret’.  D’autres au contraire le juge peu agréable car ‘trop couvrant’, ‘trop présent’ mais aussi ‘lourd’ et ‘piquant’. Enfin, pour 4 % des personnes sondées, Jeux de peau ne leur évoque ‘rien du tout’.

La dimension ‘peau’ / solaire du parfum a été soulignée par les consommateurs via le champ lexical des vacances : ‘crème solaire’, ‘huile à bronzer’, ‘peau chaude’, ‘chaleur’, ‘sable’ ou encore ‘vacances dans le Sud de la France à la mer’.

Plusieurs personnes ont aussi senti dans Jeux de peau des facettes gustatives. Certains ont parlé de ‘nourriture’, de ‘pâtisserie’, ‘d’huile’ et même de ‘couscous’. D’autres, plus perspicaces, ont même reconnu un accord ‘pain’ ou encore un effet ‘pain d’épice’.

13 % ont parlé d’une note ‘fumée’, ‘grillée’ ainsi que d’une tonalité ‘feu de bois’. Spontanément, 4 % des personnes interrogées ont évoqué ‘quelque chose de brûlé’.

Enfin, 9 % des personnes sondées ont associé Jeux de peau à un univers oriental que l’on retrouve en effet souvent dans l’univers de Serge Lutens : des notes ‘épicées, orientales, chaudes’, des odeurs propres aux ‘spas, hammams, saunas’, ou encore un mélange de ‘musc et vanille’.

Les sondés font finalement preuve de beaucoup d’imagination, seulement 27 % d’entre eux ont spontanément cité des termes relatifs au registre du parfum.

Analyse quantitative :

Comme pour M / Mink de Byredo, les testeurs ont dû noter de 0 à 10 Jeux de peau de Serge Lutens : zéro représentant la détestation absolue et dix l’adoration. Il n’y pas eu de gros coup de cœur de la part des testeurs puisqu’aucun 10 n’a été distribué. Pour autant il n’y a pas eu de 0. La meilleure note donnée est un 8, la moins bonne un 1.

La note globale attribuée à Jeux de peau de Serge Lutens n’est pas très loin de la moyenne : elle est de 4,8 sur 10.  Les hommes ont été légèrement plus généreux que les femmes en offrant la moyenne de 5,1 au parfum. Les femmes, elles, ont donné la note moyenne de 4,6 sur 10.  Sur les six personnes ayant mis un 1 à la fragrance, cinq sont des femmes. Quant à la plus haute note, un 8 sur 10, elle a été accordée, deux fois. Dans les deux cas, par un homme.

Faut-il lancer ce parfum ?

Rappelons de nouveau que lors des tests effectués auprès des consommateurs, nous avons présenté le parfum comme un prototype et non comme un produit présent sur le marché. Nous avons donc pu aller encore plus loin en demandant aux gens s’il fallait, ou non, proposer ce produit à la vente.

La réponse ? Elle est plutôt positive puisque 65 % des personnes sondées ont répondues oui.  Un d’entre eux précisant tout de même de distribuer ce parfum dans un réseau ‘de niche’. Dans le détail : 79 % des hommes ont répondu oui, pour seulement 55 % des femmes. Des résultats finalement relativement bons, et plutôt en contradiction avec les notes médiocres qui ont été attribuées au parfum. Cela signifie donc probablement que les testeurs ne s’identifient pas à cette fragrance : ils ne s’imaginent pas la porter eux-mêmes mais par contre la verraient volontiers sur d’autres personnes.

A qui destineriez-vous ce parfum ?

Les réponses sont assez hétérogènes. Homme, femme… il ne semble pas y avoir de portait type dans l’imaginaire des personnes interrogées. Les testeurs ayant évoqué la question de l’âge pensent à une personne ayant en moyenne entre 40 et 50 ans. 5 % associent tout de même cette fragrance à quelqu’un cherchant à se distinguer : un ‘homme branché qui veut se différencier’, ‘un homme qui cherche à se démarquer’ ou encore une jeune femme à la recherche d’une odeur ‘sélective’.

Plus inventifs, certains testeurs verraient bien Jeux de peau sur une ‘veille riche’, ‘une femme âgée, classique, plutôt ringarde’ ou encore sur une ‘femme cougar’.

Mais aucun n’a spontanément répondu ‘sur moi’, ni attribué la fragrance à une personne avec le même sexe et la même tranche d’âge.

Conclusion :

Si le but de Serge Lutens était de proposer une odeur innovante permettant de se différencier, Jeux de peau remplit bien son contrat. Car bien que les sondés n’achèteraient pas ce parfum et se verraient encore moins en train le porter, ils lui reconnaissent tout de même une place sur le marché.

Avec ses effluves gustatifs inédits, Jeux de peau est certainement vu par les personnes interrogées comme un parfum non pas à porter mais bien à… humer.

Note :

Si vous souhaitez reprendre ou citer les résultats de ces tests, la mention ‘agence ROUGE CURACAO’ est obligatoire. Le temps passé à ces tests est effet plus long que celui consacré à l’écriture du dossier. Merci de votre compréhension. Merci par ailleurs à Audrey et à Laura pour leur contribution à ce dossier.