Le bois de oud, un parfum de mystère

Puissant, sombre, mystérieux… Voilà autant de qualificatifs qui pourraient décrire cet ingrédient parfumé tant convoité : le bois de oud. Après la rose ou le jasmin jadis, le oud est devenu aujourd’hui le graal des créateurs de parfums.

[A la fin de cet article, une liste de parfums à base de oud.]

Très prisé en Orient, le bois de oud (nom botanique : Aquilara Malaccensis) est un ingrédient parfumé qui intéresse de plus en plus les marques occidentales. Pourtant, c’est en Asie que l’arbre pousse, notamment en Thaïlande, un pays reconnu comme un fournisseur premium de oud, explique Andrew Steel. Asia Forestry, l’entreprise pour laquelle il travaille a été fondée en 2006. Elle possède une trentaine de plantations dans le pays, soit près de 40 mille arbres.

L’entreprise est très impliquée dans le développement durable. Protéger les forêts fait partie de sa politique. Cette question est d’ailleurs primordiale, la CITES considère en effet le oud comme une espèce en danger. En impliquant les communautés locales, Asia Forestry vise à réduire fortement les coupes illégales de oud sauvage, pourtant interdites depuis 2004.

Différents état du oud (aussi connu sous le nom de bois d’agar ou bois d’aloès) : plantation, tronc infecté, copeaux à brûler.

Obtenir une essence à partir du bois demande un certain savoir-faire. Car pour être odoriférant l’arbre doit être attaqué par un champignon particulier. Sans cette moisissure, le bois ne sent rien. Or 10 % seulement des arbres sont naturellement infectés. Dans les plantations de oud, c’est l’intervention de l’homme qui remplace la nature. Les arbres de plus de 4 ou 5 ans sont perforés avec une sorte de perceuse, puis inoculés.

Pour développer son parfum, le bois de oud est inoculé avec un champignon.

Il faut approximativement six mois pour que l’infection soit totale. On peut réinfecter l’arbre, ce qui permettra d’augmenter le rendement en huile essentielle jusqu’à 25 %. Les troncs des arbres sont ensuite réduits grossièrement, puis au bout de quelque temps, en copeaux. Les parties non utilisables pour la distillation sont utilisées en bois de chauffage ou comme encens. Au final, un arbre fournit en moyenne 32 ml d’essence. Cette faible productivité explique les prix très élevés du oud, de 15 mille euros à près de 60 mille euros le litre pour des variétés de oud ‘vintage’. Hormis l’âge, d’autres facteurs sont responsables de ces variations de prix, comme la couleur de l’essence, sa texture ou l’origine de l’arbre.

parfums occidentaux récents autour du bois de oud (Dior, Byredo, Caron et The Different Company)

Le bois de oud ‘5 ans d’âge’ possède une odeur plus intense, plus cuirée et animalisée. Les acheteurs du Moyen-Orient raffolent de cette qualité d’essence. Dans le même temps, ils aiment aussi acheter des marques de parfums d’inspiration occidentale, porteuses d’une image de luxe et de raffinement. Cela explique sans doute pourquoi de plus en plus de marques de niche européennes mettent en avant le bois de oud dans leurs créations.

En septembre 2011, TF1 a diffusé dans son émission Sept à Huit, ‘Le parfum le plus cher du monde’ : un reportage sur le bois de oud. A droite, le parfumeur Bertrand Duchaufour, à gauche, Andrew Steel, le spécialiste évoqué dans cet article.

Entre 2005 et 2009, la variété thaïlandaise d’essence de oud produite a doublé. Et la demande devrait continuer à croître à l’avenir, estime Andrew Steel.

De quoi rendre le bois de oud encore plus incontournable en parfumerie.

Voici une liste non exhaustive de parfums à base de oud. Elle est classée par ordre alphabétique de marque :

Oud Royal et Ambre Orient (Armani, dans la ligne Armani Privé) ; Agaressence (Brecourt) ; Incense Oud, Pure Oud et Rose Oud (By Kilian) ; Accord Oud et Oud Immortel (Byredo Parfums) ; Secret Oud (Caron) ; Wonderoud (Comme des Garçons) ; Leather Oud et Oud Ispahan (Christian Dior) ; Royal Oud (Creed) ; Oud & Bergamot (Jo Malone) ; Midnight Oud (Juliette Has a Gun) ; Al Oudh (L’Artisan Parfumeur) ; Oud 27 (Le Labo) ; Shams Oud (Memo) ; Oud Shamash (The Different Company) ; Oud Wood (Tom Ford, dans la ligne Private Collection) ; Precious Oud (Van Cleef & Arpels) ; M7 Oud Absolu (Yves Saint Laurent).

Remarques : Selon les marques, les parfums sont plus ou moins boisés, cuirés, orientaux, animalisés. Assez fréquemment les parfums à base de oud sont mixtes ; ils sont souvent puissants. Ils sont principalement vendus en grands magasins. En parfumeries classiques pour un plus petit nombre. Vous pouvez aussi essayer, à Paris, les marques arabes : Arabian Oud (avenue des Champs-Elysées), Abdul Samad Al Qurashi (avenue George V), mais aussi Amouage (marque vendue en grands magasins), et les marques françaises d’inspiration arabe: Montale (place Vendôme) et So Oud (grands magasins).

 

adaptation d’un dossier écrit pour ‘Planète Parfumeur’,